Communardes ! Nous ne dirons rien de leurs femelles

0
68
Communardes ! Nous ne dirons rien de leurs femelles

Une belle vendetta mené par un brin de femme et qui assumera, encore un bout d’histoire que vous ne découvrirez pas à l’école. Lupano reste dans sa lignée et comme les 2 premiers tome, celui-ci est un petit carton. à lire absolument. L’histoire de notre capitale. En ses temps troublés, cela fait du bien…

Stay In The Mood

Communardes ! Nous ne dirons rien de leurs femelles

La révolution n’est pas qu’une affaire d’hommes…

Marie n’est pas une intellectuelle, ni une aristocrate, encore moins une militante. La Commune, elle aurait pu ne pas la vivre, et continuer à accumuler de la rancœur et de l’amertume dans sa vie de servante, d’ouvrière à la journée. Seulement, la Commune est là et, avec elle, une occasion en or de régler les comptes, de laisser sortir enfin cette froide colère qui lui tord le ventre, de redresser la tête, de faire payer ceux qui ont fait de sa meilleure amie Eugénie : un fantôme dont le rire dément résonne dans une crypte de damnées. La Commune promet que les lâches et les oppresseurs d’hier vont payer. Ça tombe bien, Marie en connaît quelques-uns. Et elle est prête à se salir les mains…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here