Après avoir habillé plusieurs murs du 13ème arrondissement, la galerie Itinerrance inaugure un nouvel espace et présente la dernière exposition de Shepard Fairey alias Obey. Une extension de son installation, fin 2015, d’un globe géant sous la tour Eiffel à l’occasion de la COP21.

Un brin d’ironie sur le camaïeu d’un turquoise silencieux, comme pour chuchoter le thème de l’écologie, ou plutôt une ode à l’or noir, véritable clef de voûte fragile d’un système voué à sa perte. On retrouve son vocabulaire précis, léger, iconographique, incisif et contrasté au service d’un message plus virulent, presque sarcastique. Il en parle pourtant avec beaucoup d’optimise :

« Les installations, les fresques, les peintures et les prints sont differents moyens de propager l’idée que nous sommes face à une crise à l’échelle de la Terre, earth crisis. Je pense que l’art est un moyen d’éveiller les gens. L’art peut créer des conversations là où d’autres médias échouent. Si un spectateur aime un de mes murs, s’il aime une installation, s’il aime mes œuvres, peut être qu’il sera interpellé par le message que j’essaye de transmettre. Ces nouvelles œuvres se penchent et se fondent, sur mon engagement pour l’environnement depuis mes débuts. Je souhaite qu’elles interpellent visuellement et déclenchent la conversation nécessaire à propos de la protection de notre planète pour les generations futures. »

Shepard Fairey

Keep a conscientious Mood !!

 

“Earth Crisis” de Obey à la galerie Itinerrance, du 24 juin au 30 juillet 2016.

Plus d’infos sur le site Obeygiant.

Crédit photo : ugo Cab / InTheMood

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here