Si vous avez déjà vu un violoniste sur la scène d’un groupe punk, vous comprendrez le travail d’Amandine Levy. Cette jeune artiste réside entre Paris et Bruxelles comme elle passe du spray au pinceau. Avec finesse et poésie elle illustre les scènes de sa vie avec autant de richesse que de pigment dans la rétine.

Elle débute son parcours en Prépa à Paris puis s’envole vers La Cambre à Bruxelles pour étudier la peinture et la gravure. Depuis, elle multiplie les rencontres et les collaborations pour fusionner les sensibilités. En 2007, c’est avec le photographe Erol43 (UV/TPK) qu’ils capturent des extraits de leur monde fascinant, réaliste et sauvage. Ainsi Amandine définit les bases du style qui la caractérise, elle s’attaque à un travail pictural réaliste et met le talent de la peinture classique au service d’un univers cru et intimiste. Ensuite, elle intervient sur les volumes en assistant Lionel Estève (Galerie Perrotin) puis rejoint le collectif liégeois BGDC (Big Girls Don’t Cry) avec qui elle expose régulièrement.

Nous la retrouvons ce mois-ci au Module, dans le nord parisien, où elles expose des scènes de sa vie, traçant la dérive de sa génération. Ses peintures ont toutes pour point de départ des photos prises par Amandine ou ses copines du collectif, témoignages d’instants de vie explicites. Sans mise en scène, en pleine spontanéité, l’artiste extrait des moments de réalité que l’on cherche souvent à cacher. Intimité, oublie, plaisir et interdit sont les points communs à cette narration qui fait vaciller le spectateur entre le mal et le beau, la décadence et la grâce, le sale et le drôle. Sublimé par la maitrise de l’huile ou de l’aquarelle, elle nous donne à contempler un quotidien à travers un réalisme cru qui impose ce que l’on ne veut voir.

Keep the wild Mood !!

 

“Urban Jungle” par Lesay / Amandine Levy au Module, 9 rue Cyrano de Bergerac Paris, du 5 novembre au 3 décembre 2016.

Plus d’infos sur le site d’Amandine Levy.

Crédite photo : ugo Cab / InTheMood

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here