On ne remarque que les traces de ses ballades nocturnes, perché sur un toit ou affalé contre un mur, de Paris à Tokyo, M Chat s’évade avec nonchalance et fait ses griffes à la Galerie Brugier-Rigail. C’est sa première exposition personnelle sur ces murs, l’occasion de voir ce que Thoma Vuille a produit cette année, passant de la rue à l’atelier. M Chat propose ainsi pour cette expo inédite une installation, des œuvres sur toiles ou papiers. Mais également et pour la toute première fois des sculptures en céramique.

Inspiré par un tracé enfantin, M Chat a vu le jour sur les murs d’Orléans avant d’envahir les toits parisiens en 2000. C’est à cette époque qu’il attire mon attention, quelques skills d’équilibriste et une méthode de vandal pour placer un tracé simple au service d’un personnage ludique. Voilà une approche originale qui contribuera à démocratiser le graffiti aux yeux du grand public. Ce gros matou jaune sympathique nous tend les bras lorsqu’on sait ouvrir l’œil. Tout en rondeur, il a pas l’air bien farouche. Pourtant lorsqu’on s’approche, ses yeux captivent et hypnotisent, son large sourire inspire autant la franche rigolade qu’une plongée dans l’univers de Lewis Caroll. Malgré sa truffe en cœur, on ne sais pas si on doit le craindre ou le caresser, c’est aussi le propre de cet animal, emprunt d’instinct et de liberté. À l’image de son auteur, Thoma Vuille dont le parcours est plein d’audace et de courses poursuites. Il nous ronronne ici une belle expo complète, plaçant le chat dans des cadres, comme des cases narratives, tout en légèreté il le laisse ainsi s’exprimer, nous racontant son histoire, ses déboires et ses ballades sur les toits.

Keep a maow Mood !

“Chat s’en va… chat revient!” de Mr. Chat à la Galerie Brugier-Rigail, 40 rue Volta, Paris 3 du 1er décembre 2016 au 14 janvier 2017.

Plus d’infos sur le site de la galerie Brugier-Rigal

Crédit photo : Ugo Cab / InTheMood

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here